2019 - Dépassement


Si je pouvais résumer 2019 en 1 mot ce serait : Dépassement


L’an dernier au moment de décider quelle résolution adoptée, je n’ai rien trouvé. Satisfaite par le cheminement fait dans ma vie dans l’année précédente, je souhaitais tout simplement une continuité à cette croissance. Par contre, j’avais une idée derrière la tête et j’étais impatiente de voir si j’arriverais à le réaliser!


Maintenant, je peux vous confirmer que j’y suis parvenu!


Je voulais voyager une fois par mois! Pas besoin d’aller très loin, mais je voulais me prouver que malgré le fait que je suis un maman, malgré le fait que je travail, malgré le fait que la vie va vite; je pouvais m’arrêter pendant quelques jours chaque mois et ralentir.


Cette année, j’ai visité  :
Vancouver
Seattle 
Toronto
Sutton
Kamouraska
New York
Miami
Nevada
Nouveau-Brunswick
Olympic Peninsula
Montréal


J’ai découvert et appris sur moi, plus en un an qu’en bien des années. Voyageant parfois seule, parfois accompagné, toujours sans plan précis et muni d’un sac à dos! J’ai appris à lâcher prise, à ralentir, à prendre du temps pour moi. Chaque voyage m’a fait découvrir des gens, des endroits et m’a fait prendre conscience que cette personnalité ‘’nomade’’ en moi est encore bien présente malgré mon rôle de maman, malgré ma stabilité une semaine sur deux.


Pendant plusieurs années, la nomade en moi à été obligé à la sédentarité, et je me rend compte que de la retrouvé cette année, m’a fait le plus grand bien. Je suis à la maison, loin de chez moi. 


Puis, je me suis aussi dépassé à d’autre niveau en tant qu’humaine cette année.
Mes enfants on une maman qui est heureuse, qui prend bien soin de soi. Qui a su passé par dessus les standards de la société et suivre son instinct, être la maman qui voyage mensuellement sans ses enfants, je vous jure que ce n’est pas toujours bien perçu. J’aime mes enfants de tout mon coeur, ils le savent. Ils savent aussi que maman, elle a besoin de temps pour elle, que maman elle aime voyager, voir le monde… et que quand elle revient, on s’assoit ensemble, on regarde des photos, on parle des endroits que j’ai vue. Mes enfants quand ils seront grands ils veulent voyager, voir le monde, faire comme maman. 


Puis, sur le plan professionnel … sur un coup de tête, en Février l’an dernier, j’ai décidé de louer un espace! Mon studio photo! La lumière naturelle est magnifique! C’était intuitif et je n’y ai même pas travailler les premiers 4-5 mois… 
Puis, la vie a fait en sorte, qu’à l’automne, j’ai quitté mon emploi stable, ma belle équipe de travail en ressources humaines, une petite famille! Pour me tourner vers ma passion, et prendre soin de moi en me réalisant dans ma passion.
À ma grande surprise, après 8 ans de dure travail, d’échec, de difficultés, Annick Fluet Photographe et Conférencière à officiellement pris un envol! 


Je peux dire avec certitude, que l’automne 2019 a été pleins de surprise à ce niveau. De belles collaborations, de magnifiques projets, le lancement officiel des séances bien-être pour accompagner les femmes dans leur processus d’acceptation de soi. Je me sens tellement à ma place! 


Encore là, je suis contente d’avoir suivi mon intuition, de ne pas avoir suivi les normes, d’être la maman de 3 enfants, la femme à un seul revenu, qui a décidé d’aller de l’avant, de sauter dans le vide, et de vivre de ma passion. 


Puis à cela c’est ajouté le titre de conférencière. On ne se le cache pas, j’ai un parcours de vie atypique. J’ai aussi la résilience et la capacité d’inspirer les gens. En 2019, j’ai donné 3 conférences afin d’inspirer les gens à se choisir mais aussi afin d’inspirer les intervenants dans le domaine de la violence conjugale à continuer de persévérer dans leur domaine, que la société à besoin d’eux. Pour 2020, de beaux projets s’ajoutent à ce niveau la! 


Un livre, des conférences, une exposition photo sur la violence conjugale et la reconstruction, tous des projets entamés en 2019 et que j’aurai la chance de voir grandir en 2020. 


2019 - Fut aussi une année pendant laquelle j’ai continué à mener mon combat pour obtenir la justice, la tête haute, malgré les embûches, malgré les reports de dates, JE SUIS ENCORE LÀ, à mener ce combat. 


Pour 2019 - Je voulais continuer mon cheminement en tant qu’humaine et honnêtement, j’ai dépassé mes propres attentes. J’ai dépassé mes propres limites. J’ai tellement grandi, j’ai tellement travaillé sur moi, sur ma croissance, sur mon développement et sur mes rêves et mes projets. Avec le cheminement fait en 2019, je ne suis pas du tout inquiète pour 2020, ce sera la suite de cette belle aventure. 


J’avais envie de vous le partager. Ce n'est aucunement pour me vanter, mais pour vous démontrer que parfois ce que l’on croit inaccessible ne l’est pas vraiment. Que parfois, on s’impose nos propres limites, ou l’on s’impose les limites de la société, des standards de celle-ci. J’aurais pu me dire : Je n’ai pas d’argent pour voyager. Mais non, j’ai décidé de ne pas avoir le câble, de ne pas investir dans de la vaisselle qui match, de couper dans les dépenses de restaurants. J’ai décidé de prendre des billets de vol moins dispendieux, mais plus long. J’ai décidé de toujours voyager en sac à dos et de dormir dans des auberges de jeunesses. Mes voyages ne sont pas luxueux, mais je voyage et j’apprend sur moi à chacun de ceux-ci. 


Je vous souhaite pour cette nouvelle décennie de vous réaliser pleinement, de regarder chacune de vos limites et de vous demander ce qui se cache derrière. On ne peut pas tout accomplir en même temps, mais je sais qu’on peut vivre une vie qui nous ressemble davantage, une étape à la fois.

Je suis une maman, je suis une artiste, je suis inspirante et j’ai un cœur de nomade. Cette vie, elle me ressemble. 

Comments

Popular Posts