Vaisselle dépareillée


Ce soir, la nostalgie s'empare de moi.

J'ai laissé leurs petites mains déposer dans le sapin de noël, la collection disparate d'ornements de Noël. Ce sapin, qui se tiens fièrement dans le coin du salon, il est parfaitement imparfait. Je le contemple, en buvant ma tisane dans ma tasse sur laquelle se trouve des tortues ninja. Rien de fancy.
Cette tasse que j'ai cueilli dans ma collection de tasses pas du tout assortie à ma vaisselle. Et ça me vole un sourire.

Ma collection de vaisselle ressemble à celle d'une étudiante de première année au cégep. Et elle est principalement constitué de plastique de chez Ikea et de couleur primaire. J'ai des bols avec des bonhommes sourires dessus, les mêmes dans lesquels j'aimais manger mes céréales en tant qu'enfant. J'ai 4 assiettes de taille normale. Je vous confirme que si je vous invite à souper, vous avez un très grand pourcentage de chance de manger dans une petite assiette!

J'ai à de nombreuses reprises eu la chance ou la pensée de changer ma collection, d'investir dans un nouveau set pas mal plus beau et fonctionnel. Et je ne l'ai pas fait. Il s'est déjà écoulé près de 4 ans depuis mon nouveau départ, et ce trousseau de cuisine que j'ai du reconstruire est un élément nostalgique de mon cheminement. À chaque fois que j'y pense, je me rappelle du temps, de l'énergie et de l'amour, que j'ai mis à nous créer à moi et mes touts-petits, un nouveau départ, une vie dans laquelle on ne manquerait de rien.

J'ai déjà eu la vie ''parfaite''.

J'ai déjà eu la maison avec le grand garage et les deux voitures, il y avait même une cour et une piscine. J'ai eu la vaisselle assortie et les électroménagers de haute gamme. J'ai déjà eu les finances d'un conjoint qui a emboîté le pas dans les domaines payant de notre région. J'ai déjà eu la famille parfaite, papa, maman et les enfants. La famille parfaite sur les médias sociaux, la famille parfaite sur les photos. Les photos parfaites de la photographe parfaite. J'ai eu des enfants parfaits, vêtus d'habits sophistiqués. J'ai eu le sapin parfait, allant presque jusqu'au TOC et la maison parfaitement décoré pour chaque occasion spéciale. J'ai eu la vie tant désiré de bien des gens. J'ai eu la vie parfaite aux yeux externes, aux yeux de ceux qui croient que ce que l'on voit à l'extérieur est la même chose que derrière la porte close d'une maison.

Quand, j'ai décidé que cette vie ne me convenait pas. Certaines personnes m'ont juger. J'abandonnais ce que bien des gens désiraient.

Je n'étais pas heureuse, mais ça peut de gens l'avaient deviner.

En recommençant à zéro, j'ai eu à redéfinir mes besoins, mes valeurs.

Et cette redéfinition... elle se décrit comme suit. Ma vaisselle est dépareillée. J'ai passé 2 ans avec seulement deux poêlons pour cuisiner. Les chambres des enfants ne sont pas décorés, mais ils ont officiellement des lits agréable à la vue. J'ai maintenant des meubles dans ma chambre grâce à un don d'une généreuse femme, mais avant ce don, je me contentais d'un matelas et d'une commode. Mes électros sont disparates, ma laveuse n'essore pas toujours et ma sécheuse, elle aurait besoin d'une bonne dose de ''jig-a-loo''. Je n'ai plus de maison, je vie dans un appartement, et mes fils partagent une chambre. Ma fille est principalement habillé grâce à une amie à moi qui me fait don de vêtement, et sinon, la collection george de Walmart est la meilleure solution qualité/prix pour la maman monoparentale de trois enfants que je suis. Ma voiture n'a rien de luxueuse mais elle est économique et m'apporte du point A au point B. Mon vin qui me permet de déconnecter le vendredi soir est souvent une bouteille pris dans la section ''petits prix''. Ma garde-robe....

Il y a 4 ans, mon nouveau départ m'a permis de remettre ma vie en perspective et de me centrer sur les choses importantes.

Ce soir, je suis nostalgique, mais au combien reconnaissante.

Je n'ai peut-être plus de maison, mais le confort de mon domicile sera toujours plus une maison que celle dans laquelle j'ai vécu. Ma collection de vaisselle disparate n'impressionnera pas les gens qui ont des goûts de luxe, mais la nourriture qu'on y sert est cuisiner avec amour. Mes électros ne sont pas ceux de l'année, mais ils me permettent de nourrir mes enfants et de leur fournir des vêtements propres. En plus, mon four cuisinera les meilleures biscuits de Noël, que l'on donnera aux gens que l'on aime, puisque donner au suivant est l'une des plus grandes valeurs que nous avons retenue dans notre nouveau départ. Mon appartement ne gagnera pas de prix pour sa décoration dans la revue décor mag, mais l'amour qu'on retrouve à l'intérieur de ses murs gagnera le coeur de tout ceux qui entrerons nous visiter.

Notre sapin cette année, il n'est pas parfait, et c'est bien parfait comme ça. Car la perfection, ne fait plus partie de mes priorités.

Comments

Popular Posts